Motive Moi
«Vous ne serez jamais prêts à 100%. N’attendez pas le bon moment, il n’arrivera jamais. Commencez dès maintenant !»
Cherry Blossom

Une autre citation ?

Mon fils, ma bataille...

Écrit par Véro M. | 30th Mar, 2015 | Témoignages

Il fallait que je témoigne absolument de mon expérience avec Flo, créateur de Motive-moi et co-fondateur de Motive-Blog. Je l'ai rencontré lors d'un café-débat au Nautilus. Déjà, le mec, j'ai trouvé qu'il dégageait une positive attitude hallucinante (le sujet ce soir là était : les études mènent-elles à un emploi ?”).

Je l'ai recroisé quelque temps plus tard, il était accompagné de ses amis. Moi qui suis plutôt timide, je n'ai pas hésité une seule seconde à aller me présenter et le questionner quand il a poussé la porte du café dans lequel je venais siroter un cocktail ce soir-là.

Il m'a proposé de se joindre à ma table, avec ses potes et c'est à partir de là que tout a basculé... Déjà, ils étaient tous hyper connectés : facebook par ici, twitter par là, et ça parle de codes et de je ne sais quels langages pas du tout familiers pour moi.

Bref, ma première pensée a été de me dire : “ouh là, mon fils va être comme ça dans 10 ans !”

Mon fils

Antoine, bientôt 14 ans, lit des magazines informatiques dont je suis incapable de déchiffrer un seul paragraphe, toujours au fait des dernières actualités geek... mais pas que ! Il s'intéresse aussi à l'actualité dans le monde, à la science (mais ça, je ne le savais pas encore le soir de ma rencontre avec Florent). Temps de connexion par jour autorisé par la mère (moi, en l'occurrence) : 30 minutes (pas une de +, sinon, 5 minutes en moins le lendemain !!! Faut pas déconner quand même !...).

Temps de négociation pour ouvrir un compte facebook : plus de 2 ans (pauvre petit). Temps de négociation pour ouvrir un compte youtube : + de 5 mois, et encore, j'ai craqué dans la salle d'attente de la psy qu'il voyait à l'époque, car il me mettait la pression d'en parler durant sa séance sinon.

Niveau d'intelligence : plutôt bien au-dessus de la moyenne, d'après ses tests. Niveau scolaire : bien en dessous de ses capacités, si on en croit toujours ses tests. Antoine a commencé avec 16.5 de moyenne en 6e. Puis, chaque trimestre qui a suivi : une moyenne en baisse, jusqu'à descendre à 12.76 au 1er trimestre de son année de 4e. Les boules !

Bref, je ne savais plus quoi faire, je pensais que l'informatique allait lui bousiller la vie, et qu'à cause de cette passion, il ne ferait jamais rien d'intelligent, d'intéressant dans sa vie. Je l'imaginais déjà être complètement coupé du monde dans quelques années, avec le teint blafard, le manque de sommeil, de nourriture, de communication, d'ouverture au monde.. La flippe totale ! Du coup, je n'avais rien trouvé de mieux à faire que de le brider davantage et de le menacer de lui réduire son temps de connexion s'il ne faisait pas d'efforts pour augmenter sa moyenne. Il n'a jamais été atteint par mes menaces.

Le soir de ma rencontre avec Florent et ses amis

Donc, Florent et ses potes (les hyper connectés) rejoignent ma table, on se présente... on papote, et finalement, je les trouve super ouverts au monde (plus que moi, même !), très cultivés, intéressants et ils ont tous un univers différent : je rencontre un programmeur, un électronicien, une infirmière, des photographes, un chef d'équipe, musicien, un qui fait une “pause” emploi et plein d'autres... Je leur raconte ma petite vie, bien évidemment je parle de mes enfants et particulièrement d'Antoine qui m'inquiète. Ils m'ont rassurée. Ils ont trouvé les mots justes. Et seulement par leur attitude positive, leur joie de vivre, j'ai eu envie de leur faire confiance et d'accepter que je me fusse peut- être trompée en voulant trop protéger mon fils d'une vie de “connected”. Je crois que le déclic est arrivé quand Florent a proposé une partie d'échecs ce soir-là. Quoi ? Ce mec-là, qui code toute la journée, il joue aussi aux échecs ? Avec des vrais pions ???? Comment est-ce possible ? Il a appris ça où ?

J'ai eu envie de lui présenter Antoine, histoire qu'il fasse un peu le médiateur entre mon fils et moi et que je comprenne bien, sur quelle planète vit mon fils.

Rencontre entre Florent et Antoine

Antoine, plutôt timide était impatient de rencontrer Florent. La première heure était" tatillonnante". Antoine était ravi à l'idée de rencontrer enfin quelqu'un de son monde, qui puisse le capter aisément, mais frileux malgré tout lors des premiers échanges. Oui, mais Florent n'est pas quelqu'un qui se démonte facilement et qui s'arrête en début de course. Il a creusé et a fini par mettre à l'aise Antoine (encore une fois, ils se sont mis à parler un langage que je ne maitrise pas... mais la culture rapproche les hommes, c'est bien connu). Florent a proposé une partie d'échecs à Antoine, et voilà le début d'une amitié qui s'est installée.

Florent a su motiver Antoine en faisant comme ça : “Quoi mec, t'as 12 de moyenne avec tes capacités ? Et tu voudrais que ta mère t'autorise à revenir faire une partie d'échecs avec moi une prochaine fois ? Quoi mec, tu penses que c'est impossible d'avoir 15 de moyenne au prochain trimestre ? Pourquoi c'est impossible ? Impossible n'est pas dans notre vocabulaire ! Tu veux coder plus tard ? Tu veux que je t'apprenne à coder ? Tu veux être programmeur ? Tu veux que je t'invite en stage dans ma boîte ? Bah tu bosses et t'as 15 de moyenne au prochain trimestre mec”. Antoine a croisé Florent plusieurs fois depuis. Il est même allé découvrir l'entreprise de Florent une journée (depuis, il a hâte d'être adulte pour aller travailler avec lui).

L'effet Florent

Deuxième trimestre, les résultats viennent de tomber (Florent les a appris avant moi : grrrrr !!!) : Antoine a 14.86 de moyenne (ce n’est pas 15, mais c'est tellement incroyable cette remontée !), avec le Tableau d'Honneur, s'il vous plait ! (moi qui espérais secrètement que les profs lui accordent les encouragements...).

Antoine me précise qu'il vise le 17 de moyenne au troisième trimestre puisque c'est possible de gagner 2 points en un trimestre (j'y crois pas trop, mais suis ravie de son discours changeant... pour rappel, le jour où il a rencontré Florent, il lui confiait que c'était impossible d'avoir 15 de moyenne). Et s'il n'y avait que ça... non parce que depuis, Antoine a aussi changé de comportement avec ses parents. Il est plus ouvert, plus serein, les échanges sont faciles et agréables. Et comme on peut maintenant communiquer lui et moi, je m'aperçois qu'en réalité Antoine est très cultivé, il s'intéresse au monde, aux autres et il m'apprend des tonnes de trucs sur l'actualité (que j'ai moi-même pas le temps de suivre en ce moment, car trop enfermée dans ma bulle (...no comment !)).

Conclusion

“Lorsque nous sommes entourés de bonnes personnes, toutes les raisons sont bonnes pour sourire” - Inconnu

(ouais, parce que mon fils est souriant maintenant !).

PS : temps de négociation pour ouvrir un compte twitter du coup : 10 secondes...


Vous avez aimé ? Partagez :)


«Soyez vous-même, c'est la clé de votre force !»
Jennifer Lecomte

Commentaires


Laissez un commentaire :)