Motive Moi
«Chacun porte son bonheur en soi.»
Witold Gombrowicz

Une autre citation ?

L'optimisme

Écrit par Mickaël Gondry | 25th Mar, 2015 | Développement personnel

Alors j’ai constaté que j’ai rédigé deux articles plutôt axés sur le développement personnel, afin de pousser chacun à l’épanouissement. J’ai désormais envie de te faire part d’une notion avec laquelle je suis très familier puisque je l’applique au quotidien. N’oublions pas quand même que le but de ce blog est de pousser chacun à passer à l’acte, de repousser ses peurs, et surtout de se demander si les limites que nous connaissons sont vraiment réelles. Sur ce, penchons-nous sur l’optimisme.

Qu’est-ce que l’optimisme ?

Les dictionnaires te le diront mieux que moi. La première définition qu’on trouve sur notre ami Google en gros, en gras, en grand, c’est : « l’optimisme désigne chez l’être humain un état d’esprit qui perçoit le monde et l’univers de manière positive. ». Une autre source te dira que c’est la confiance dans l’issue favorable d’une situation. On a ici deux termes déterminants sur lesquels notre blog s’attache énormément, c’est l’état d’esprit et la confiance. Ces deux notions sont primordiales lorsqu’il s’agit de motivation. Parce que, oui, la motivation est avant tout un concept positif selon lequel tout est réalisable à partir du moment où ta volonté, qui s’appuie sur ton état d’esprit, se synchronise avec tes idées pour insuffler au fond de toi un élan de courage, et tout ceci avec une confiance inébranlable envers ta réussite.

Naïveté ou réalisme ?

On connait tous les fameux discours « Redescends sur Terre », « Ne rêve pas trop » ou carrément « Mais t’es con, tu crois que ça va se passer comme ça ? ». Parce qu’on a tous eu le malheur de se lancer dans quelque chose qui nous tient à cœur et à chaque fois, quelqu’un nous a coupé l’herbe sous le pied parce qu’il a jugé bon de nous remettre à notre place. Les gens optimistes sont parfois perçus comme des personnes trop naïves ou inexpérimentées, et malheureusement, on les fait rentrer de force dans un moule où elles n’exigent plus d’elles-mêmes que le minimum syndical…Alors que non, il faut justement se débarrasser de tous ces préjugés selon lesquels on ne peut rien faire parce qu’on manque de moyens, parce qu’on manque de temps, parce qu’on en a pas envie, parce que la société ne nous le permet pas. Tu peux le faire. Seulement si tu prends conscience que tout ne dépend que de toi.

« La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » - Sénèque.

Chercher le positif.

A chaque instant de ta vie, tu te fixes des objectifs : Qu’ils soient mineurs, comme par exemple celui d’aller draguer une fille/un mec que t’as repéré y’a plusieurs jours, celui d’économiser pour t’acheter un super manteau… Ou qu’ils soient majeurs, si tu as le projet de monter une entreprise, si tu as un tournoi local ou national à remporter, si tu as un entretien d’embauche à décrocher ou un examen à réussir… Tu auras toujours besoin d’un petit quelque chose pour atteindre ton but. Et pour ça, tu dois absolument te dire que même si ça ne fonctionnera pas, tu finiras toujours par rebondir. La vie est faite de hauts et de bas, je ne t’apprends rien. Les plus pessimistes sont justement ce genre de personnes qui se disent sans cesse qu’ils connaissent plus de bas que de hauts…et sont aussi les plus enclins à ne rien faire.

L’optimisme pour affronter la peur de l’échec.

Je t’en réfère même à l’article de Florent, et j’ajouterai à ses lignes instructives que l’échec n’est que le présage d’une future victoire. Il suffit d’ouvrir les yeux et d’être attentif à chacun des signes qui se présenteront à toi. Il y aura toujours un nouveau chemin, une nouvelle alternative, une nouvelle chance qui se présentera à toi. Et réfléchir de cette façon, c’est être optimiste et c’est sans doute la façon la plus optimale de voir la vie.

J’espère ainsi t’avoir ouvert les yeux sur certaines choses, car il est important que tu ne baisses pas les bras à chaque contrariété. Tes peurs seront toujours tes pires ennemies. Pire encore, ce seront parfois ta raison et ton esprit qui te mettront des bâtons dans les roues parce que c’est beaucoup trop risqué pour eux…Mais l’optimisme, c’est avant tout voir le bon côté des choses. Si tu y arrives, alors tu finis par te rassurer et tu finis aussi par rassurer ton entourage. Parce que non tu n’es pas fou/folle, tu es convaincu(e) que le meilleur reste à venir.


Vous avez aimé ? Partagez :)


«Tu n'as jamais raté ta vie tant que tu peux remonter la pente.»
Julien Cardon

Commentaires


Laissez un commentaire :)