Motive Moi
«Chacun porte son bonheur en soi.»
Witold Gombrowicz

Une autre citation ?

Avoir confiance en soi

Écrit par Mickaël Gondry | 18th Mar, 2015 | Développement personnel

Qu’est-ce que la confiance en soi ?

La confiance en soi réside dans plusieurs choses. Tout d’abord, on peut comprendre ces termes dans le sens où on n’éprouve aucune difficulté à réaliser des choses qui puissent paraitre irréalisables pour d’autres, où on ne ressent même pas la peur de l’échec. Et même dans le cas où la peur est présente, certains trouveront le courage de l’affronter.

C’est aussi la faculté de s’accepter tel qu’on est, physiquement ou moralement. N’avoir aucun complexe est un idéal, voire un objectif à long terme, mais apprendre à vivre avec ses défauts est plus accessible, donc plus courant chez la plupart des gens.

Dans les deux cas, il s’agit de la facilité d’une personne à se sentir proche du monde qui l’entoure, tellement proche qu’il lui suffit de faire un pas pour que le monde entier s’ouvre à elle. Mais ce pas, ce minuscule élan, ce soubresaut, est ce qui peut faire la différence entre la personne introvertie mais craintive, et la personne introvertie mais courageuse.

Mes doutes et mes peurs.

Parlons un peu de moi d’ailleurs. Pour commencer, je dirais que je suis dans le cas de figure où je suis justement introverti mais d’un autre côté, j’adore échanger avec les gens, que ce soit pour apprendre, pour partager ou même simplement pour écouter – ce que je fais souvent car je n’ai pas la science infuse, j’ai même une culture que je qualifierais de moyenne.

Déjà, tu vois, mon discours n’est pas vraiment positif. Je devrais dire que j’ai une bonne culture mais je préfère camoufler tout ça derrière de l’humilité. Après tout, pour certaines personnes, je suis quelqu’un de cultivé, d’intéressant. Seulement je n’arrive pas à y croire, je n’arrive pas à me dire que c’est le cas et je me positionne toujours en infériorité par rapport aux autres. Pourquoi ? Parce que je doute perpétuellement de moi, parce que je me pose des questions, parce que le regard des autres m’affecte et j’aurai toujours cette impression qu’ils me jugent. La meilleure image serait celle d’un lapin dans une cage à ours. Imagine bien la scène. Des ours t’encerclant, toi, petit lapin insignifiant, sans possibilité de t’enfuir. Dans cette situation, tu baisses les yeux et tu attends de te faire dévorer puisque de toute façon, tu ne peux rien y faire.

Rester soi-même pour s’épanouir encore.

Eh bien non, au contraire. Au fur et à mesure des années, j’ai compris que ça ne fonctionnait pas ainsi. Pour diverses raisons, personnelles ou notables, j’ai toujours eu peur de ce qui m’entourait. Je me réfugiais partout où je pouvais, que ce soit dans les bouquins, les bandes dessinées, les jeux vidéos…Et de ce fait, je m’éloignais de tout ce qui avait rapport avec le réel. Et forcément, peu importe la distance qu’on souhaite prendre, la réalité vient toujours nous rattraper. Ça te flanque une sacrée gifle au début, et finalement, tu t’épanouis aussi dans cette réalité (je me rends même compte que les mondes dans lesquels je me suis plongé sont des sujets qui passionnent d’autres personnes, des personnes auxquelles je n’aurais jamais pensé ça d’elles et c’est vraiment dingue). En bref, j’ai remarqué que je n’avais pas perdu tant que ça mon temps.

Et pourtant, pourtant…malgré mon sens du partage, de l’écoute, et malgré mon approche des univers imaginaires, je ne trouve pas encore ma place parmi les gens qui m’entourent. Je pense que certaines personnes se retrouvent aussi dans le cas où on attend que les gens viennent vers nous et c’est effectivement plus simple parce qu’on a conscience que si quelqu’un nous aborde, c’est qu’il trouve déjà un intérêt à le faire. On n’a plus qu’à lui prouver qu’il a raison. Seulement, on ne viendra pas tout le temps vers toi. C’est même plutôt rare, sauf si tu as une vraie belle gueule, que tu te sapes bien, ou alors que tu as un talent particulier que tu peux exhiber devant les gens (je pense notamment à ces musiciens qui rappliquent avec leurs guitares, qui jouent quelques accords ou qui chantent parce qu’ils chantent vraiment bien, et qui attirent tout coup l’attention de tout le monde). Et là encore, pas de réfléchir pour deviner que je ne suis pas dans ce cas : pas de vraie belle gueule, quoique je me vêtis plutôt bien, je suis assez regardant sur la façon de m’habiller, et je ne joue pas d’un instrument.

« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui croient en eux »

Prendre confiance en soi ou prendre son courage à deux mains.

Pour prendre confiance en moi, j’ai décidé de procéder de la façon la plus simple possible : j’ai pris les devants et plutôt que de continuer à rester dans mon petit cocon à me morfondre sans cesse sur mon utilité dans la société, je me suis forcé à me sociabiliser auprès d’un groupe de personnes, sans me soucier de savoir de la manière dont ils vont me percevoir, sans me demander s’ils m’accepteront ou pas. Le but était de me prouver que j’étais capable de passer outre ma timidité, de faire cet effort pour moi-même. Ce n’est pas toujours évident, il y a encore cette angoisse d’être jugé peu importe que je sois le plus gentil ou pas, ou alors celle de ne pas être intéressant, d’être le plus discret, voire invisible aux yeux de certaines personnes… Mais je m’efforce encore et toujours d’étouffer cette peur pénible avant même qu’elle fasse surface.

Des exemples pour s’affirmer.

J’ai aussi eu l’idée de me construire quelques petits projets pour la suite, des petites choses qui m’aideront aussi à lutter contre cette cage qui m’oppresse tous les jours. Je suis chômeur alors j’ai pas mal de temps libre, ce qui me donne libre cours à des idées d’épanouissement…

Ces exemples pourraient aussi t’inspirer :

Premièrement, me mettre à un sport. Un ami que j’ai rencontré tout récemment grâce à ce groupe m’a suggéré de faire de la boxe. Il m’a bien vendu la chose : gagner en physique, en tonus, en confiance en soi que ce soit pour valoriser l’image de moi-même, pour me débrouiller si on me cherche la bagarre ou même pour affirmer mon potentiel de séduction. Tous les sports, individuels ou collectifs, permettent à tous ses pratiquants d’avoir une certaine fierté et également d’avoir une bonne santé. Garder la forme est un excellent moyen d’être bien dans sa peau. Et être bien dans sa peau, c’est avoir confiance en soi. Pour ma part, je suis déjà très motivé et il ne me reste plus qu’à mettre en œuvre tout ça.

Deuxièmement, participer à des activités culturelles. Je pense que c’est déjà le must pour rencontrer des gens qui ont les mêmes centres d’intérêt. Tu peux aller par exemple à des concerts, à des festivals, tu finiras toujours par te faire des potes. De mon côté, je suis plutôt littéraire et j’écris beaucoup. Ça ne se voit pas forcément au travers de mon article mais la seule chose dont je suis vraiment fier, c’est ma façon d’écrire. Je ne cache pas avoir un certain talent. Pour toi, ça peut être la lecture, la peinture, le cinéma, la danse (qui peut être assimilé à une activité sportive mais aussi culturelle si tu es spectateur(rice) ), etc. Peu importe, tant qu’on est suffisamment curieux pour s’intéresser à tous les domaines, même ceux qui ne nous inspirent pas…ça ne peut être qu’un plus et avec ça, on peut briller en société par notre culture étendue.

Il pourrait y avoir un troisièmement, mais je pense que c’est plutôt à toi de le construire. Je ne suis pas un modèle quand il s’agit de confiance en soi mais si avec cet article, tu te sens déjà plus rassuré(e) en te disant que tu n’es pas le(la) seul(e) dans ton cas alors ça me fait plaisir.


Vous avez aimé ? Partagez :)


«Ce sont les choix qui déterminent votre destinée, pas la chance !»
Florent Kosmala

Commentaires


Très bon article, très bonne perception des choses et de bonnes idées. De plus, je me suis reconnu en toi à travers ces écrits.. cette lecture m'a procuré un bien fou pour le coup.

25th Mar, 2015 - Vinciane

Laissez un commentaire :)