Motive Moi
«Il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.»
Dalaï Lama

Une autre citation ?

Tout vient à point à qui veut réussir

Écrit par Mickaël Gondry | 20th Jul, 2015 | Motivation

Cet article à été réalisé dans le cadre de la 82e édition du Festival A la croisée des blogs organisé ce mois-ci par Alexandre du blog C'éclair. Il a pour thème "Ralentir pour réussir." et c'est notre cher Mickaël Gondry qui s'y colle. Bonne lecture à toutes et à tous !

« On ne sait pas de quoi demain sera fait». « On ne se reposera que lorsque l'on sera mort ». « Je n’ai pas de temps à perdre ». Autant d’expressions préconçues que tu entends tous les jours et qui sont tellement banalisées que tu es convaincu qu’en effet, le temps est joué. Le temps est une ressource dans notre société actuelle. On te demande toujours d’être à l’heure, on te demande d’être prêt et/ou opérationnel dans l’instant, on te demande de changer d’attitude…là tout de suite maintenant. Il y a aussi ces gens qui veulent « profiter » de l’instant. Est-ce dans le but de vivre chaque expérience en s’y concentrant exclusivement, afin d’en tirer le meilleur ? Ou alors est-ce simplement pour ne pas s’angoisser pour le futur ?

Se donner le temps

Avec cette envie pressante de vouloir être le premier ou d’être devancé, dans quelque domaine que ce soit, ou la peur de ne pas réussir à temps, il y a de quoi devenir fou. Tu as le choix de continuer dans cette voie en dénigrant certains détails de tes projets ou de tes envies, et de te retrouver avec un résultat peu probant. Ou alors celui de trouver du temps pour toi pour te recentrer et puiser en toi l’énergie nécessaire pour réaliser tout ce que tu souhaites dans les meilleures conditions. Personnellement, je vois la vie comme une gare. On ne te laisse pas le choix de l’horaire, tu dois te conformer à ceux qui te sont proposés. Tu aimerais pourtant prendre le temps de te préparer mentalement pour le voyage, histoire de te détacher de la réalité de la vie quotidienne. Mais ce n’est pas souvent possible.

Prendre le temps

Prendre le temps : c’est très facile à dire. En pratique, ça parait une utopie. Pour ma part, ces trois mots sonnent comme une traîtrise. J’ai eu un travail où on me disait de prendre mon temps et je le prenais trop justement. Je me disais que si on me le laissait, alors j’avais de quoi m’imprégner du milieu et du métier. Sauf qu’au fond, on sait tous que ça ne fonctionne pas comme ça. Du moins, pas dans le domaine professionnel. Tu seras d’accord avec moi en affirmant qu’il s’agit du domaine où le temps est une roue infernale. Mais tu peux tout de même réussir dans ta carrière ou tes études, si tu cultives la passion de la patience dans un domaine plus personnel. Tu peux grandir, mûrir, apprendre à ton rythme, personne ne t’en empêchera, même si on t’y oblige. Notre esprit est comme un lierre : il fixe ses racines sur les parois, même les plus coriaces, tout en s’exposant à la lumière pour faciliter sa croissance. Tout ceci lui prend des années mais si tu as déjà observé un lierre, tu peux constater qu’il peut tenir ainsi de très nombreuses autres années ainsi sans jamais se dessécher. Il est également très difficile de le décrocher de son support.

« Prendre son temps est le meilleur moyen de ne pas en perdre » - Nicolas Bouvier

Voir à long terme

Tu as le droit de penser en lisant l’introduction de cet article : est-ce réellement une mauvaise chose que de ne pas penser au futur ? J’ai simplement envie de vivre comme je l’entends, puisque de toute façon, on me presse pour des tas de choses, donc je les finis vite pour avoir du temps. Cependant, pour garder une vie saine et paisible, il est important de ne pas se presser dans le seul but de ne plus avoir à y penser, ou même par peur que ça ne se réalise pas du tout (dans certains cas on peut même avoir peur que l’envie de concrétiser quelque chose puisse s’étioler au fil du temps). Seulement, ce n’est pas la précipitation qui t’aidera à avancer. Toute chose a besoin de fondations. Tu ne peux pas bâtir une maison sans avoir une base solide de béton. Il faut également savoir que cette base a besoin de temps pour être robuste. Si cette maison est construite dans la hâte, elle subira toutes sortes de dommages dus aux intempéries ou à l’usure. Il est donc tout aussi important de penser à ce que donneront les fruits de tes projets dans l’avenir. Tu récolteras quelque chose d’encore mieux si tu te donnes le temps de le préparer en bonne et due forme. Pendant ce temps, épanouis-toi et prends soin de toi. Pense à toi lorsque tu juges que tu te préoccupes beaucoup trop de ce qui t’entoure. Te recentrer, c’est le mot-clé.

Une vision positive de soi

Tu auras toujours l’impression d’être débordé. Mais ce sentiment peut facilement être contrôlé si tu arrives à faire la part des choses entre ce qui mérite d’être fait maintenant, et ce qui mérite plus de temps. On ne parle pas de procrastination, on parle d’un engouement pour la chose bien faite. On parle aussi de ralentir pour mieux réussir. Contrairement aux idées reçues, tu ne seras pas plus pénalisé si tu y vas à ton rythme. Cela marche dans tous les domaines, y compris dans les relations humaines. Avec du temps, les gens finissent toujours pas s’habituer les uns aux autres et se comprendre. Ne te focalise pas non plus que sur le résultat, bien qu’il soit important. Comme j’aime le dire souvent « peu importe le but que tu souhaites atteindre, ce qui compte, c’est ce que tu as appris en chemin ». Tu seras beaucoup plus satisfait et fier de ce que tu as entrepris si tu raisonnes ainsi, tu auras même du mal à te rendre compte de ce que tu as accompli car tu n’imaginais pas une telle chose au départ. Tu peux aller très vite, tu peux y aller très lentement mais l’important est de ne pas s’oublier.

On t’en demandera toujours plus, on t’en demandera parfois moins. Tu essayeras même de te surpasser volontairement et tu essayeras même de franchir tes propres limites à ton détriment. Tu prendras aussi énormément sur toi. Il est normal de se sentir perdu entre ce qu’on attend de toi et ce que tu souhaites faire. Tu ressentiras aussi cette pointe de rage de ne pas être assez libre de tes mouvements. Cela créera une espèce d’empressement ou un relâchement très mal à propos. Cependant, il ne faut pas que tu perdes de vue que ce qui compte réellement, c’est ce que toi, tu comptes faire. Ralentir, oui, mais pour mieux accélérer par la suite.


Vous avez aimé ? Partagez :)


«Ce n'est pas parce que nous sommes beaux que nous sommes aimés mais bien au contraire c'est parce que nous aimons que nous devenons beaux!»
Aurélie Chaslin

Commentaires


Laissez un commentaire :)